Default profile photo

17 Janvier 2017 | 19, Tevet 5777 | Mise à jour le 17/01/2017 à 19h30

Rubrique Régions

Marseille : la communauté regrette la fermeture du consulat israélien

Le consul d’Israël, Anita Mazor, entourée des élus et invités. (DR)

À l’occasion du 68e anniversaire de l’État d’Israël, le consulat d’Israël a organisé une cérémonie au palais du Pharo en présence des responsables politiques, communautaires et religieux et des nombreux amis d’Israël.

L’annonce de la fermeture du consulat avait tristement secoué la communauté juive et les élus. Ces derniers avaient même envoyé des lettres au Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou. Cette cérémonie était donc attendue de tous car l’espoir régnait encore dans les rangs des personnes mobilisées dès les premiers jours de l’annonce de la fermeture. Devant plus de 400 invités, le consul général d’Israël, Anita Mazor, au terme d’un long discours sur l’histoire de l’État d’Israël, sur sa place dans le monde aujourd’hui, sur la paix, et sur l’amitié et les échanges entre la France et Israël, a malheureusement annoncé la fermeture du consulat : « Je voudrais brièvement aborder un sujet qui nous tient tous à cœur : l’avenir de notre consulat. Oui, le gouvernement israélien a pris la décision de fermer pour des raisons économiques et budgétaires cinq de ses représentations diplomatiques à travers le monde. Le consulat de Marseille en est une. La fermeture est prévue pour la fin de l’été mais ceci n’est pas un adieu. Nous continuons à lutter et je remercie tous ceux qui nous soutiennent. »
Malgré l’annonce du consul général d’Israël, les interventions ont été toutes unanimes pour dire non à la fermeture et oui au maintien pour préserver les relations entre Israël et le Sud de la France.
Daniel Sperling, au nom du maire de la ville, a exprimé son soutien en faveur du maintien du consulat et a en outre souligné dans son exposé l’importance de Jérusalem pour les Israéliens et les juifs dans le monde. Caroline Pozmentier, élue et vice-présidente de la région PACA, représentant le président Christian Estrosi, a noté également l’engagement du président pour la présence du consulat dans le Sud, et a réaffirmé les liens d’amitié qui unissent la région et Israël. Dans son sillage, Martine Vassal, présidente du conseil départemental des Bouches-du-Rhône, qui revient d’Israël enchantée par son séjour a lancé : « Nous voulons que les intérêts d’Israël soient défendus avec le maintien du consulat. C’est l’interface essentielle entre ce pays et notre région. Nous avons délivré ce message aux autorités israéliennes. Je pense qu’il a été entendu. » Ensuite la présidente est revenue sur les liens indéfectibles entre la France et Israël et sur les combats que mène le département contre le boycott d’Israël et contre l’antisémitisme. Des mots justes et forts qui ont, malgré l’annonce de la fermeture, laissé poindre encore une lueur d’espoir.

Powered by Edreams Factory