Default profile photo

25 Avril 2017 | 29, Nisan 5777 | Mise à jour le 25/04/2017 à 11h18

Rubrique Sport

Football : Le Maccabi Tel-Aviv se relance en Ligue Europa

Crédit : Twitter

Démarrant leur campagne continentale par deux revers, les Israéliens ont enregistré un précieux succès sur la pelouse des Hollandais de Alkmaar (1-2) qu’ils recevront jeudi 3 novembre à Netanya.

A mi-parcours, le Maccabi Tel-Aviv, actuellement rangé à la troisième place de son groupe de Ligue Europa, reste toujours en course en vue d’une qualification pour les seizièmes de finale de la compétition (16-23 février). Si le premier strapontin semble déjà promis aux Russes du Zénit Saint-Pétersbourg (3 victoires en 3 matchs), le deuxième s’annonce extrêmement disputé entre les surprenants Irlandais de Dundalk (4 points), le Maccabi (3 points) et Alkmaar (1 point).

Après avoir essuyé deux défaites face aux deux premières formations, Tel-Aviv avait la pression sur ses épaules avant son déplacement aux Pays-Bas, jeudi 20 octobre. Une défaite et même un résultat nul auraient fortement réduit son avenir européen. Au terme d’une partie solide, l’ancien club d’Eran Zehavi a arraché une importante victoire grâce à un but d’Eyal Golasa (82e, 1-2), auteur d’une splendide frappe. Le coach géorgien du Maccabi, Shota Arveladze, qui a évolué deux saisons à Alkmaar durant sa carrière de joueur (48 buts en   89 matchs entre 2005 et 2007), ne pouvait qu’apprécier. « Ce fut un match compliqué. Aucune équipe ne s’impose facilement là-bas. Nous avons été à la hauteur défensivement. C’est encourageant pour la suite », déclarait en conférence de presse le technicien de 43 ans. Lors de la quatrième journée de Ligue Europa, son équipe accueillera le 3 novembre à Netanya ces mêmes Hollandais. 

De son côté, l’Hapoël Beersheva est redescendu de son nuage après son retentissant succès inaugural sur le terrain de l’Inter Milan (0-2) suivi d’un bon résultat nul (0-0) à domicile contre Southampton. Dans son stade Toto Turner, le champion d’Israël en titre a fini par s’incliner contre le Sparta Prague (0-1), l’actuel leader (6 points), chez qui il se rendra le 3 novembre. Il est certain que la formation de Barak Bakhar a manqué l’occasion rêvée de prendre un peu de distance, à trois journées du baisser de rideau. « Nous avons l’obligation de l’emporter à Prague », a réagi l’entraîneur israélien. Après l’obstacle tchèque, il y aura la réception de l’Inter Milan (24 novembre) et un déplacement à Southampton (8 décembre). Pas simple du tout. Mais avec Beersheva, on l’a bien vu depuis cet été, rien n’est impossible.

Powered by Edreams Factory