Default profile photo

17 Janvier 2017 | 19, Tevet 5777 | Mise à jour le 17/01/2017 à 19h30

Rubrique Judaïsme

Parachath Toldoth : La lumière de Rachi

Tous nos Maîtres s’accordent pour faire de Rachi, le plus grand commentateur, à la fois de la Bible et du Talmud(1). Une lecture du texte sans laquelle une compréhension authentique serait impossible. A tel point que l’on compte, à ce jour, plus d’une centaine de commentaires…sur son commentaire ! Mais ne nous trompons pas. Rachi n’est pas un commentateur comme les autres. C’est plutôt un « explicateur » du texte, un éclairage qui décortique les versets pour comprendre leur sens premier. C’est dans cette perspective que nous tenterons d’expliquer l’un des versets de notre paracha.

Au début du chapitre 27 de la parachath Toldoth, le premier verset nous annonce que le patriarche Its’hak est devenu vieux et que ses yeux se sont affaiblis. Alors que nous pourrions penser que cette faiblesse est due à son âge, Rachi vient lui donner une autre raison : la fumée des offrandes idolâtres de ses belles-filles (les femmes de Essav). Cette remarque est étonnante. Pourquoi Rachi ne dit-il pas, tout simplement, que la vieillesse du patriarche était la cause de sa faiblesse. Mais cette option n’est pas retenue par Rachi parce qu’elle ne colle pas au sens simple ! En effet, à la fin de la parachath ’Hayé Sarah (2), le texte nous apprend que D.ieu bénit Its’hak. De ce fait, on ne peut imaginer que la bénédiction divine ait pu porter préjudice à la santé du patriarche. Rachi est donc obligé de donner une autre cause à cette faiblesse, en l’occurrence, les fumées idolâtres des offrandes de ses belles-filles. D’où le sait-il ? Puisque la Thora évoque leur penchant à l’idolâtrie à la fin du chapitre précédent, la logique nous enseigne que la faiblesse de Its’hak est liée avec le fait rapporté juste avant.

Une grande sainteté

Mais une autre question se pose. Pourquoi seul Its’hak, et non Essav ou ses femmes, fut-il victime de cette faiblesse ? Its’hak, comme on peut le comprendre était un homme d’une grande sainteté. L’origine de l’affaiblissement de sa vue n’était la fumée en tant que telle mais sa provenance : l’idolâtrie. Sa pureté spirituelle ne put supporter l’origine négative de ces fumées et lui causèrent un préjudice au niveau de ses yeux.

Eviter la médisance

A la fin de son commentaire, Rachi donne une autre raison pour expliquer le trouble de la vue de Its’hak. C’est pour permettre à Yaakov de prendre la bénédiction à Essav (3). A ce propos, l’un des commentateurs de Rachi s’interroge sur la pertinence des mots de Rachi : D.ieu aurait pu révéler à Its’hak que son fils Essav était indigne de sa bénédiction et qu’il valait mieux la donner à Yaakov. Ainsi, D.ieu aurait évité à Its’hak la souffrance de la cécité ! Mais c’est qu’en fait, D.ieu ne voulait pas faire du Lachone hara (de la médisance) sur Essav ! On retrouve chez D.ieu Lui-même, cette réaction. Le Talmud (4) nous rapporte que lors de la conquête de la terre par Yéhochoua (Josué), les enfants d’Israël subirent une défaite alors que D.ieu avait promis le succès de l’entreprise. La raison de cette défaillance avait pour cause un vol d’objets parmi le butin de la ville de Yé’hiro (Jéricho), que D.ieu avait interdit de s’approprier. Sur le coup, Yéhochoua ne comprit pas la raison de cette défaite et demanda à D.ieu qui était celui qui avait rompu le pacte. D.ieu lui répondit alors : « Suis-Je un délateur ?, fais ton enquête ! ». Ce détail nous enseigne combien doit être grande notre vigilance vis-à-vis de la faute de la médisance, (le Lachone hara). Si D.ieu s’est retenu de parler en termes négatifs de Essav, un homme à la moralité plus que douteuse, à plus forte raison nous, vis-à-vis d’un autre Juif envers qui nous devons manifester notre amour en pensées, paroles et actes.

Notes
(1)  Il naquit à Troyes en 1040 et quitta ce monde dans cette ville en 1105.
(2) Chapitre 25, verset 11.
(3) La non-voyance de Its’hak allait permettre à Yaakov de se déguiser en Essav et de se faire passer pour lui.
(4) Traité Sanhédrine, p. 11a

Powered by Edreams Factory