Default profile photo

23 Mars 2017 | 25, Adar 5777 | Mise à jour le 22/03/2017 à 17h32

Chabbat Vayakel-Pekoudé : 18h51 - 19h59

Rubrique Sport

Sahar se pose enfin

Crédit : UDI ZITIAT

Passé par une kyrielle de clubs européens sans jamais parvenir à s’imposer, l’attaquant international israélien a véritablement relancé sa carrière à l’Hapoël Beersheva où il apparaît souvent décisif comme dernièrement face à l’Inter Milan, en Ligue Europa.

A vrai dire, consulter le CV de Ben Sahar, 27 ans, donne un peu le tournis. Issu du prestigieux centre de formation de Chelsea, « le Rooney israélien » a bourlingué un peu partout sur le Vieux Continent, entre 2007 et 2014. Des années de galère ponctuées par des passages dans pas moins de dix clubs différents : Queens Park Rangers, Sheffield Wednesday, Portsmouth, De Graafschap, Espanyol Barcelone, Hapoël Tel-Aviv, Auxerre, Hertha Berlin, Armenia Bielefeld et Willem II. Mais jamais le nomade et non moins talentueux Sahar n’est parvenu à se faire une place de titulaire. Les motifs ? Choix de ses entraîneurs, blessures, méforme… 2015 sonne alors comme son retour au pays, à l’Hapoël Beersheva, où il signe pour trois ans. Après une première saison convaincante (9 buts) conclue par un titre de champion (une première pour le club depuis 40 ans), l’international israélien (39 sélections, 6 buts) poursuit actuellement sur sa belle lancée avec déjà sept réalisations en Championnat. Son expérience demeure toujours précieuse, comme dernièrement en Ligue Europa, où il n’a pas tremblé pour inscrire le troisième but de la victoire contre l’Inter Milan dans les arrêts de jeu. Le natif de Holon retrouvera le 8 décembre à Southampton l’ambiance si particulière des pelouses anglaises qu’il a naguère foulées. Sans doute un atout majeur pour le club israélien.

Powered by Edreams Factory