Default profile photo

25 Mai 2017 | 29, Iyyar 5777 | Mise à jour le 24/05/2017 à 17h40

Chabbat Bamidbar : 21h21 - 22h43

Rubrique Communauté

Pour Hanouka, la Tour Eiffel en fête

Le rabbin Olivier Kaufmann et Joël Mergui ont procédé à l’allumage. (hassidouth.org)

Diffuser le miracle ! C’est ce dont s’occupe le mouvement Loubavitch depuis des dizaines d’années – et en grand ! Plus d’une vingtaine d’allumages sur les plus grandes places de Paris et sa région sont programmés. Et le rassemblement sur le Champ de Mars, bien que devenu traditionnel, l’illustre chaque année avec plus d’éclat.

Encadrées par un important mais discret service d’ordre, ce sont près de dix mille personnes qui ont vibré dimanche soir, au rythme des discours, des chants, des chorales et des enfants qui ont constitué ce rendez-vous incontournable, même pendant les vacances, même en état d’urgence. La frêle Menorah se détachant sur fond de Tour Eiffel illuminée : un spectacle dont on ne se lasse pas !
 Tour à tour, des intervenants de qualité étaient venus saluer la communauté : l’ambassadeur d’Israël en France, Mme Aliza Bin Noun ne cachait ni son émotion devant l’ampleur de la manifestation ni sa détermination à porter haut la flamme de l’excellence israélienne et juive. Ariel Goldmann et Francis Khalifat, présidents du FSJU et du CRIF ainsi que Joël Mergui, président du Consistoire confirmaient la relation de confiance instaurée entre la communauté organisée et le dynamisme du mouvement Loubavitch. Rappelant la nécessité d’une vigilance de tous les instants, ces responsables ont encouragé la communauté à maintenir la flamme du judaïsme bien vivante.
Juchés sur la nacelle, le grand rabbin Olivier Kaufmann et Joël Mergui ont procédé à l’allumage des deux lumières de ‘Hanoucca. Sur l’écran, on put assister à l’allumage à Netanya puis à Jérusalem et enfin à New York, dans le bureau du Rabbi. Ce fut un moment d’intense émotion alors que nombreux étaient ceux qui se souvenaient du regard, des conseils, du sourire du Rabbi et qui priaient silencieusement pour le bien de leurs familles et de tout le peuple juif. La soirée animée par le chanteur Shmil et l’orchestre de Yossef Brami s’est achevée avec des danses spontanées et joyeuses et surtout la résolution d’honorer la fête de ‘Hanoucca de la façon la plus lumineuse possible - quelles que soient les circonstances - sur les plus belles places de Paris.

Powered by Edreams Factory