Default profile photo

17 Janvier 2017 | 19, Tevet 5777 | Mise à jour le 17/01/2017 à 19h30

Rubrique France

Les Juifs de France mobilisés contre la Conférence de Paris

Plusieurs associations organisent un rassemblement de soutien à Israël à l’appel du CRIF, le 15 janvier.

Les diplomates israéliens ne sont pas les seuls à se soucier des conclusions dont pourrait accoucher la Conférence de Paris. Avec la participation du Consistoire et du Fonds social juif unifié, le Conseil représentatif des institutions juives (CRIF) organise le dimanche 15 janvier à 11 heures un « grand rassemblement de solidarité avec Israël et Jérusalem » devant l’ambassade d’Israël en France (Paris 8e). « De l’Unesco à l’Onu, on fait porter l’ensemble de la responsabilité de l’état de guerre à Israël. Aucune exigence n’est adressée aux Palestiniens » assure à Actualité juive le président du CRIF, Francis Kalifat. Soutenu notamment par l’Absi Keren Or, l’AJC, le B’nai Brith et l’UEJF, le rassemblement sera également relayé sur les réseaux sociaux sous le mot-clé #SolidaireavecIsraël.

Favorable à l’émergence d’une « solution juste » à ce dossier brûlant, Francis Kalifat regrette la formule choisie par François Hollande. Le format ? « Contraire à l’histoire de la région où seules des négociations directes ont abouti ». Le timing ? Pas plus heureux. 

« L’administration Obama ne sera plus aux affaires cinq jours plus tard. Cela ressemble à un règlement de comptes de la part du président américain ». 

A rebours de « ce procès », le président du CRIF formule une alternative qu’aurait pu privilégier une diplomatie française dont il comprend « le souci de prendre sa part » à la relance d’un processus léthargique : l’organisation de négociations directes entre Israéliens et Palestiniens en France. « Benyamin Netanyahou avait donné son accord à cette idée. Paris aurait dû faire pression sur Mahmoud Abbas pour le convaincre de venir discuter. Mais M. Hollande a choisi la voie de la pression sur Israël ». Des motivations de politique intérieure ne seraient pas étrangères à ce calcul selon lui. « On peut s’interroger sur le timing, à la veille d’élections nationales ».

Powered by Edreams Factory