Default profile photo

23 Mars 2017 | 25, Adar 5777 | Mise à jour le 22/03/2017 à 17h32

Chabbat Vayakel-Pekoudé : 18h51 - 19h59

Rubrique Israël

Le soldat Elor Azaria condamné; des politiques israéliens soutiennent une grâce

Le sergent Elor Azaria, à l'annonce du verdict, le 4 janvier, à Jaffa (Flash 90).

Le tribunal militaire de Jaffa a rejeté la ligne de défense du soldat israélien, accusé d'avoir achevé un terroriste palestinien ne présentant plus de menace.

Le verdict était attendu depuis des mois, dans un climat de très forte tension politique. Le soldat Elor Azaria, a été inculpé, mercredi 4 janvier, d’homicide involontaire, par le tribunal militaire de Jaffa.  Il lui était reproché d’avoir achevé, en mars dernier, à Hebron un terroriste palestinien responsable d’une attaque au couteau, alors que ce dernier avait déjà été neutralisé.

 Le tribunal n’a retenu presque aucun élément de la ligne de défense de l’accusé, les justes estimant qu’il avait agi « sans raison » alors que « le terroriste ne présentait pas de menace ». Les témoignages des commandants d’Elor Azaria, critiques à son égard, ont notamment pesé sur le verdict de la justice. La déclaration du soldat après avoir tiré sur la victime – « Le terroriste méritait de mourir » - a conduit les juges à ne pas tenir compte du témoignage du soldat indiquant qu’il avait agi de peur que le terroriste dispose d’explosif dissimulé.

« Nous avons vu Elor Azaria, incapable d'expliquer les différences entre ses versions, incapable d'expliquer pourquoi les gens sont censés mentir à son sujet et contredire sa version des faits », a expliqué le procureur militaire, le lieutenant-colonel Nadav Weissman.

Plusieurs personnalités politiques, comme le ministre des transports Israel Katz et  l’ancienne chef du parti travailliste, Shelly Yachimovitch, ont appelé à envisager une grâce du soldat. De son côté, le ministre de la Défense, Avigdor Liberman, qui a exprimé son soutien à M. Azaria pendant le procès, a demandé mecredi de respecter ce « jugement difficile ». « Même si certains sont en désaccord avec ce dernier il faut le respecter » a-t-il déclaré. 

Powered by Edreams Factory