Default profile photo

20 Février 2017 | 24, Shevat 5777 | Mise à jour le 17/02/2017 à 13h41

Chabbat Michpatim : 18h08 - 19h16

Rubrique Israël

Ce qui va se passer en Israël en 2017

Lord Balfour (DR)

Une année pour l’Histoire

1er janvier 2017 : 

Entrée en vigueur de toutes les réformes économiques comprises dans le budget 

Préparées par le ministre des Finances, Moshé Kahalon, pour 2017 et 2018. On peut noter parmi elles, la constitution par l'Etat d'un compte d'épargne pour tous les enfants de moins de 18 ans sur lequel 50 shekels seront versés chaque mois. Il y aura aussi le nouvel impôt auquel seront soumis les propriétaires de trois logements et plus, l'augmentation du nombre annuel des journées de congés payés, la hausse du salaire minimum… Par ailleurs, une loi votée voilà quelques mois prévoit l'institution de six longs week-ends par an comprenant le dimanche.



15 janvier 2017 : 

Conférence internationale sur le Proche-Orient

C'est à cette date qu'aura finalement lieu la Conférence internationale sur le Proche-Orient qui devait se tenir à Paris avant Noël. Cette réunion, à laquelle 70 pays sont conviés, aura lieu avant la fin du mandat de Barack Obama dont les Français espèrent un soutien plus probable que celui de Trump. Cette conférence vise à réitérer le soutien de la communauté internationale à la solution à deux Etats. Israéliens et Palestiniens n'y participeront pas, l'Etat hébreu refusant toute ingérence internationale dans la solution du conflit. Le Premier ministre israélien devrait aussi rejeter l'invitation du président Hollande à rencontrer Mouhmad Abbas à Paris au lendemain de la conférence. Les efforts des Palestiniens visant à faire adopter par l'ONU une résolution sur la solution du conflit ne devraient pas aboutir avant le 20 janvier. 

L'avenir du processus de paix semble incertain. L'administration Trump adoptera-t-elle le principe de la solution à deux Etats ? Si ce n'était pas le cas, la frustration des Palestiniens pourrait déboucher sur une flambée de violence. 


20 janvier 2017 : 

Investiture de Donald Trump. 

Son entrée en fonction sera accueillie avec un grand soupir de soulagement par les dirigeants israéliens. En effet, les deux mandats de son prédécesseur Barack Obama, ont été marqués par une vive tension entre Washington et Jérusalem, alors que les positions prises par Donald Trump pendant sa campagne électorale permettent d'espérer une véritable lune de miel entre les deux pays. Le président élu a d'ailleurs fait savoir à M. Netanyahou qu'il souhaitait sa présence à l'investiture. Pourtant une certaine incertitude demeure : l'administration républicaine tiendra-t-elle toutes les promesses du candidat Trump ?


14 mai :

Deuxième anniversaire du quatrième gouvernement Netanyahou. 

Aucune échéance électorale n'est prévue pour cette année. Le gouvernement dispose d'une majorité solide et le vote d'un budget bisannuel devrait assurer la stabilité économique. Principale ombre au tableau : le Premier ministre fait l'objet d'une nouvelle enquête de police pour des cadeaux qu'il aurait reçus de riches hommes d'affaires. Aucune des investigations menées contre lui dans le passé n'a débouché sur une mise en examen. S'il était contraint de quitter ses fonctions, la question de sa succession se poserait avec acuité. 


5 juin 2017 :

Cinquantième anniversaire de la guerre des Six-Jours

au cours de laquelle l'Etat hébreu a vaincu les Etats arabes, ligués contre lui, et s'est emparé de la Judée-Samarie et de Jérusalem-Est, du Golan, de la bande de Gaza et du Sinaï, faisant naître la polémique sur les "territoires" qui n'a toujours pas trouvé de solution.


7 juin :

cinquantenaire de la réunification de Jérusalem

Après la conquête par Tsahal de la Vieille Ville et des Lieux saints durant la troisième journée de la guerre de 1967. La partie orientale de la ville sera annexée par le gouvernement quelques jours plus tard. 



29 août :

120e anniversaire de l'ouverture du premier congrès sioniste.

2 novembre : 

Centième anniversaire de la Déclaration Balfour

par laquelle le ministre des Affaires étrangères britanniques, Lord Balfour, promet à Lord Rothschild la création d'un "foyer juif en Palestine".

29 novembre :

70e anniversaire de la résolution de l'ONU sur la partition de la Palestine qui a été rejetée par les Arabes et a débouché sur la création de l'Etat d'Israël. 

Powered by Edreams Factory