Default profile photo

30 Avril 2017 | 4, Iyyar 5777 | Mise à jour le 28/04/2017 à 14h04

Chabbat A'harémot - Kédochim : 20h54 - 22h09

Rubrique Monde juif

Shaul Kelner : « Avec Trump, les juifs orthodoxes vont gagner en importance »

Crédit vanderbilt.edu

Quel impact la présidence Trump pourrait-elle avoir sur le monde juif américain ? Actualité Juive a interrogé Shaul Kelner, professeur d’études juives à l’université Vanderbilt.

Actualité Juive: Les juifs américains sont majoritairement démocrates (71% ont voté pour Clinton). La politique très pro-israélienne de Trump peut-elle modifier cette tendance ?

Shaul Kelner : Ces dernières années, la communauté juive américaine est de plus en plus polarisée sur la question israélienne. L’élection de Trump va probablement accentuer ces divisions. Mais je ne pense pas que sa politique pro-israélienne lui garantira un soutien accru des juifs américains car ils sont trop opposés à sa politique nationale. En revanche, il est possible que cela affecte positivement les Républicains, lors des prochaines présidentielles.  


A.J.: Obama était très proche des organisations juives progressistes qui ont souvent occupé le devant de la scène lors de cérémonies officielles. L’élection de Trump va-t-elle changer la donne ? 

S.K. : Certainement, car sa base de soutien est très largement composée d’orthodoxes. Ceux-ci seront  reçus à bras ouverts à la Maison Blanche. Ils vont donc être davantage médiatisés et prendront probablement plus d’importance aux Etats-Unis. A l’inverse, certaines organisations juives de gauche ou centristes sont aujourd’hui face à un dilemme : boycotter les invitations de Trump signifie perdre en visibilité mais d’un autre côté s’associer à lui, c’est courir le risque de s’aliéner de généreux donateurs anti-Trump.



« Polarisée sur la question israélienne »


A.J.: Depuis la présidentielle,  les actes antisémites aux Etats-Unis se multiplient. Etes-vous inquiet ? 

Comment réagit Trump (qui a reçu le soutien des suprémacistes) et que certains jugent en partie responsable de cette situation ?

S.K. : Oui, je suis inquiet. La semaine dernière, 16 centres communautaires juifs ont reçu des menaces, dont un à Nashvillle, où j’habite. Je dois avouer que je n’ai jamais connu un climat aussi tendu. Je regrette que Trump ne condamne pas ces actes de façon virulente. Et qu’une partie de la communauté juive excuse son silence, sous prétexte qu’il soutient Israël. 

Powered by Edreams Factory