Default profile photo

27 Mars 2017 | 29, Adar 5777 | Mise à jour le 27/03/2017 à 11h02

Chabbat Vayikra : 20h02 - 21h10

Rubrique Culture/Télé

Dani Lary : «Dans chaque juif se cache une âme d’artiste»

« Un bonheur d’offrir ainsi du rêve et de l’enchantement à des millions de téléspectateurs» confie-t-il.

Cela fait 18 ans qu’il assure le final du « Plus Grand Cabaret du monde » de Patrick Sébastien. Rencontre avec un magicien surdoué, né dans une famille juive à Oran, qui, à l’âge de 8 ans, a attrapé le virus de la magie et qui, croyez-moi, n’est pas près d’en guérir !

Actualité Juive: D’où est venue votre vocation ? 

Dani Lary : Mes parents m’ont offert un coffret de magie. Ce fut le déclic.


A.J.: Qui étaient vos modèles ?

D.L. : Schmoll en premier. Je devais avoir 8 ou 9 ans et je l’ai vu déchirer à la télé un journal et le reconstituer. Puis à l’adolescence, Jean Regil qui, par la suite, est devenu mon consultant et mon ami jusqu’à ce jour. J’ai aussi été fasciné par Jean Eugène Robert-Houdin qui est pour moi le plus grand des magiciens et adoraiS la magie de Siegfried & Roy qui m’ont donné l’envie de faire de grands spectacles avec de grandes mises en scène et des décors.


A.J.: Avez-vous reçu une éducation religieuse ?

D.L. : Mes parents nous ont enseigné la religion juive sans nous y contraindre. Mon grand-père était Rabbin à Oran mais mon père A cessé d’être très pratiquant à son retour d’Algérie. 


A.J.: On dit souvent que les films de Woody Allen, sont empreints de l’humour juif, diriez-vous de même pour vos «tours de magie» ? 

D.L. : Je pense que l’humour fait partie de toutes les familles juives et de ce fait, il ressort dans toutes les performances des artistes juifs, quel que soit leur art.


A.J.: Pourquoi à votre avis tant de grands magiciens sont juifs, Houdini ou David Copperfield  par exemple ? 

D.L. : Tant de magiciens, mais aussi d’acteurs, de chanteurs, de peintres, d’écrivains, de musiciens. Je suis persuadé que dans chaque juif se cache une âme d’artiste.


A.J.: Vous  êtes l’inventeur de la comédie "magicale", d’où est venue cette idée ? 

D.L. : J’avais envie de raconter une histoire avec un début et une fin sans que la seule démonstration de tours implique la recherche du trucage. J’avais envie que mon public s’évade au travers d’une histoire et que la magie ne soit seulement qu’un prétexte.


A.J.: Vous êtes-vous déjà produit en Israël ? 

D.L. : Non jamais, j’aurais pourtant tant aimé. Je parcours le monde entier mais on ne  m’a jamais demandé d’aller me produire en Israël ! Je n’y suis allée d’ailleurs qu’une seule fois, en croisière, je travaillais alors sur le bateau. 


Dany Lary est actuellement en tournée. www.dani-lary.com

Powered by Edreams Factory