Default profile photo

30 Avril 2017 | 4, Iyyar 5777 | Mise à jour le 28/04/2017 à 14h04

Chabbat A'harémot - Kédochim : 20h54 - 22h09

Rubrique France

Francis Kalifat :« La totalité des institutions juives rejette tout contact avec le FN »

"Son histoire nauséabonde et la permanence en son sein de personnalités douteuses en font un parti infréquentable " estime le président du CRIF (DR).

Le président du CRIF réagit à la réception de Louis Alliot et de Gilbert Collard, par une association juive, Confédération des Juifs de France et des Amis d'Israël, le 8 février.

La CJFAI a organisé une rencontre avec Louis Alliot et Gilbert Collard du FN. Quelle est votre réaction ? 

 

Francis Kalifat : Cette association  n'est nullement représentative. Cette rencontre est un coup de pub pour sortir de l'anonymat. Elle est choquante sur le plan moral. Elle n'a strictement aucun impact et n’est que la énième opération bien vaine du Front National pour séduire les Français Juifs. Il se trouve parfois quelques marginaux en mal de reconnaissance pour les écouter.

 

Condamnez-vous cette rencontre ? 

F. K. : Je la condamne sans appel et redis avec force que la totalité des institutions juives rejette tout contact avec le FN.

 

La CJFAI à travers son président peut-elle toujours avoir sa place dans la tribune des officiels lors des prochaines manifestations ou rassemblements qui pourraient être organisées ?

F. K. : L'irresponsabilité des dirigeants de la CJFAI et leur absence totale de crédibilité communautaire les disqualifient depuis longtemps et encore d'avantage dorénavant.

 

Quelle est la position du CRIF vis-à-vis du FN ? 

F. K. : Nous refusons tout contact avec le FN, parti créé par d'anciens collaborateurs et des nostalgiques de Vichy et dont la présidente continue d'être conseillée par d'anciens membres du GUD. Je rappelle que trois enquêtes réalisées par Ipsos et SOFRES ces deux dernières années font état du fait que 50  pour cent des électeurs du FN ont des préjugés antisémites.
Nous restons donc vigilants et lucides.

 

Des élus d'extrême gauche ou d'extrême droite seront-ils invités au dîner du CRIF ?

F. K. : Le diner du CRIF est un diner républicain. L'extrême droite et l'extrême gauche n’y ont pas leur place.

 

Donner la parole au FN n'est il pas déjà l'accepter comme un parti à part entière ? 

F. K. : C est un parti à part entière mais son idéologie xénophobe. Son histoire nauséabonde et la permanence en son sein de personnalités douteuses en font un parti infréquentable mais cela ne suffit pas hélas à les priver de tribune médiatique.

Je demande que durant cette campagne aucun média juif ne cède à la tentation de leur offrir cette tribune et que le cordon sanitaire autour du FN soit strictement respecté.

Powered by Edreams Factory