Default profile photo

27 Février 2017 | 1er, Adar 5777 | Mise à jour le 24/02/2017 à 17h56

Chabbat Térouma : 18h19 - 19h26

Rubrique Israël

So French, So Food

Les chefs français reçus par Hélène Le Gal,l'Ambassadrice de France en Israël. (DR)

22 chefs, un maître-boulanger et un pâtissier français sont en Israël jusqu’au 10 février pour une semaine gourmande présidée par Guillaume Gomez, le chef de l’Elysée. A la carte, découverte de saveurs françaises, partage de savoir-faire et rencontre entre gastronomie et cacherout.

Durant cette semaine initiée, entre autres, par l’Ambassade de France, l’Institut français d’Israël et Business France, tous vont porter aux quatre coins du pays le savoir-faire hexagonal et notamment celui de l’Alsace, la région mise à l’honneur pour cette 5e édition. D’ailleurs plusieurs grands noms de la table alsacienne ont répondu à l’invitation emmenés par Hubert Maetz, le président de l’association des étoilés d’Alsace et qui officie au Rosenmeer à Rosheim.  A la carte de ce festival de la gastronomie française, en hors-d’œuvre des diners confectionnés à quatre mains par un chef israélien et un chef français dans 18 restaurants partenaires. A Saint-Jean-d’Acre et à Tibériade mais aussi à Haïfa, où Sébastien Sanjou, chef du Relais des Moines dans le Var, maître cuisinier, une étoile Michelin, sera l’invité du chef israélien Ran Roche dans ses cuisines du restaurant Hanamal 24 et à Beersheba, au restaurant Kepasa où Alexis Saint-Martin,  chef du restaurant primé toulousain Le Viscos, officiera aux côtés de Dror Shoshan. Alexis Albrecht, chef du Vieux Couvent en Alsace, une étoile au Michelin, 3 toques au Gault&Millau, sera lui aux fourneaux du  chef Victor Gloger au Chloélys de l’hôtel Hilton à Tel-Aviv. A Jérusalem, Laurent Delarbre, meilleur ouvrier de France, chef de la Tour d’Argent jusqu’en 2016, régalera les convives de l’Hôtel Léonardo Plaza  avec le célèbre chef israélien Shalom Kadosh, le chef du président israélien alors qu’au mythique hôtel King David, c’est Frédéric Simonin, chef du restaurant éponyme à Paris, une étoile au guide Michelin, qui concoctera ses petits plats revisités casher avec le chef David Bitton. Frédéric Simonin, à l’origine Shimon, un juif pratiquant qui dit trouver dans sa foi en D-ieu le calme et l’énergie dont il a besoin en cuisine et qui le Shabat va à la synagogue plutôt que dans son restaurant pourtant ouvert. « Cuisiner un dîner conforme à la casherout à Jérusalem est l’un de mes plus vieux rêves» confie-t-il ajoutant que le casher peut aussi être extraordinaire en bouche. En plat de résistance de ce food-événement, une soirée ciné-débat avec la projection du documentaire sur la Grande Cuisine casher réalisé par Noémie Ben-Natan Schory suivie d’un débat en présence de la réalisatrice, du chef Shalom Kadosh et de plusieurs chefs français.


Des diners à quatre mains

Et enfin en dessert, des ateliers-cuisine à l’hôtel Sheraton de Tel-Aviv animés par 3 chefs français étoilés. Au programme, la confection d’un repas alsacien dont la célèbre Forêt Noire. Et cerise sur le gâteau, cette année encore, So French So Food soutient deux associations caritatives israéliennes. Achoti qui promeut la justice sociale pour les femmes défavorisées et Elifelet qui prend en charge 400 enfants réfugiés en Israël, car la cuisine c’est avant tout un partage.

Powered by Edreams Factory