Default profile photo

30 Avril 2017 | 4, Iyyar 5777 | Mise à jour le 28/04/2017 à 14h04

Chabbat A'harémot - Kédochim : 20h54 - 22h09

Rubrique Israël

Ce que Netanyahou va chercher à Moscou

Vladimir Poutine et Benyamin Netanyahou (Flash 90, archives).

Le premier ministre rencontre ce jeudi Vladimir Poutine pour parler de l'Iran.

« C’est une rencontre très importante ». Benyamin Netanyahou s’est envolé, jeudi 9 mars dans la matinée, pour Moscou. Le premier ministre, accompagné notamment de son Conseiller à la sécurité nationale Jacob Nagel et du chef des renseignements militaires Herzl Halevy, doit rencontrer dans la capitale russe Vladimir Poutine. Au menu des discussions : l’Iran et la situation en Syrie.

« Le Premier ministre Netanyahu exprimera l’opposition véhémente d’Israël au fait de permettre la présence des troupes iraniennes, ou de groupes satellites sur notre frontière nord […] sous les termes de n’importe quel accord », peut-on lire dans un communiqué publié mercredi par le Bureau du Premier ministre. « Le Premier ministre a l’intention d’évoquer une fois encore avec Poutine le fait que le plateau du Golan ne fera pas partie d’un accord quel qu’il soit ».

M. Netanyahou espère convaincre la Russie, devenue un acteur central dans le conflit syrien, de limiter l’influence iranienne dans la zone qui pourrait gagner en instabilité si les Gardiens de la révolution parvenaient à y installer de manière durable des troupes pour harceler dans le Golan, à l’instar de l’action du Hezbollah, allié de Téhéran, depuis le Sud-Liban.

« L’Iran essaie de s’implanter de façon permanente en Syrie, avec une présence militaire au sol et en mer, et tente aussi progressivement d’ouvrir un front contre nous sur le plateau du Golan » avait déjà alerté M. Netanyahou, lors du dernier conseil des ministres, dimanche 5 mars. « J’exprimerai au président Poutine l’opposition aiguisée et vigoureuse d’Israël à cette possibilité. »

Powered by Edreams Factory