Default profile photo

26 Avril 2017 | 30, Nisan 5777 | Mise à jour le 26/04/2017 à 17h57

Rubrique Judaïsme

A l’heure de la liberté : Pessah du 10 au 18 Avril 2017

(DR)

Jour par jour, heure par heure, votre agenda de Pessah vous permettra de ne rien oublier avec, en prime, quelques notions et explications des principaux symboles de la fête. Ainsi que nous le précisent nos sages : « Comme on prépare sa fête, on la vit ». Alors mettons toutes les chances de notre côté pour que rien ne nous échappe afin que Pessah soit réellement la commémoration de notre liberté, dans tous les sens du terme.

Recherche du ‘Hamets : Dimanche 9 Avril à partir de 21h14

La recherche du ‘Hamets a lieu la nuit qui précède Pessah (dimanche 9 avril à partir de 21h14), c’est-à-dire dès l’apparition de 3 étoiles. Les plus zélés ont l’habitude de procéder au plus tôt, autrement dit, dès la nuit tombée. Il convient de ne pratiquer aucun travail une demi-heure avant cette recherche. Il est de coutume de placer dans différents endroits de la maison dix morceaux de ‘Hamets enveloppés dans du papier, que l’on recherchera à l’aide d’une bougie. Avant de commencer, on récitera la bénédiction suivante : Barou’h Ata Ado-naï Elo-Hénou Mélè’h Haolam Acher Kidéchanou Bemitsvotav Vétsivanou Al Biour ‘Hamets. A partir de ce moment-là, et jusqu’à la fin de cette recherche, il sera interdit de parler, sauf si le propos est directement lié à cette procédure. Il faut savoir que le maître de maison peut déléguer ses pouvoirs à un tiers, notamment à sa femme. Si la demeure est importante, le père et les enfants peuvent procéder à la bédikat simultanément, et ce chacun à un étage différent. Celui qui est empêché de mener à bien cette tâche de nuit peut se rattraper le lendemain matin. Mais il ne s’agit là que d’une procédure d’exception. Malgré la lumière du jour, la bougie reste, là encore, de mise. 

Après avoir terminé, on range ce ‘Hamets dans un sac et l’on prononce la formule de bitoul (d’annulation), afin de déclarer nul et sans valeur le ‘Hamets en sa possession. Cette formule est rédigée en araméen (voir Haggada), néanmoins, il est conseillé de la prononcer en français afin d’en saisir toute la portée : « Que tout ‘Hamets, qui se trouve en ma possession, que je n’ai pas vu ou que je n’ai pas détruit, dont je n’ai pas connaissance, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre ». 

Cette recherche doit également s’effectuer dans tous les lieux dont nous sommes propriétaires : voiture, local ou boutique, etc.

Si l’on trouve du ‘Hamets chez soi pendant Pessah, on a l’obligation de le faire disparaître. A yom tov ou chabbat, on le recouvrira pour le brûler à l’issue de la fête ou du chabbat.


Jeûne des premiers-nés : Lundi 10 Avril de 5h28 à 21h16

Le premier-né mâle de chaque famille doit jeûner la veille de Pessa’h. S’il participe à une séoudat mitsva comme par exemple, un sioum guémara, la fin de l’étude d’un traité talmudique, il en sera dispensé. Ce sioum a lieu généralement à la synagogue (adressez-vous au rabbin de votre communauté pour en savoir l’heure exacte).


Destruction du ‘Hamets : Lundi 10 Avril avant 12h30

Les 10 morceaux de la recherche de ‘Hamets, ainsi que tous les restes de pain du repas de la veille, seront détruits ou brûlés lundi 10 avril avant 12h30. On récitera la formule d’annulation suivante : « Que tout ‘Hamets qui est en ma possession, que je l’ai vu ou non, que je l’ai considéré ou non, que je l’ai détruit ou non, soit considéré comme inexistant et sans valeur, comme la poussière de la terre ». A défaut de le brûler, il est possible de l’émietter au vent ou de le disperser dans la mer ou dans un fleuve. Si rien de tout cela n’est faisable, à la limite, on pourra le déposer dans une poubelle publique. A noter que l’on pourra consommer du ‘Hamets jusqu’à 11h30.

Powered by Edreams Factory