Default profile photo

23 Mars 2017 | 25, Adar 5777 | Mise à jour le 22/03/2017 à 17h32

Chabbat Vayakel-Pekoudé : 18h51 - 19h59

Israël

Bouc émissaire

Partagez sur

Entre l’attentat horrible au camion bélier du 8 janvier à Jérusalem, dans lequel trois jeunes femmes et un jeune homme, tous sous les drapeaux, ont péri, broyés par les roues de la haine de l’islamisme intégriste et la conférence de Paris qui se tiendra le 15 janvier, il y a un lien direct, un lien de cause à effet, un lien de la haine et du refus de voir et d’accepter les juifs maîtres et souverains chez eux à Jérusalem, capitale éternelle et indivisible de l’Etat d’Israël.

   Sous les bons offices de la République française, de son Président et de son ministre des Affaires « des autres », la France réunira 70 nations, des chefs d’Etat, des ministres des Affaires étrangères, des centaines de fonctionnaires qui passeront quelques jours de vacances et d’emplettes dans les grands magasins, boiront du bon vin, mangerons du bon pain, riront de la victoire de Trump, encenseront le couple Obama et bien entendu critiqueront Benjamin Netanyahou en    vomissant sur les colonies car après de bon gueuletons bien arrosés vomir c’est bien, c’est même une vieille technique romaine de l’antiquité.

   Israël, Israël, Israël, ce Viagra des puissances impuissantes à faire face au terrorisme et à l’islamisme. Quand le cessez-le-feu en Syrie a été décrété sans les occidentaux, quand les chrétiens d’Orient et d’Afrique continuent de mourir, quand des voitures béliers, des camions béliers, des bombes humaines, des coupeurs de têtes frappent à Lyon, à Paris, à Nice, à Berlin, à Bruxelles, on fait la "paix" à Paris sans Israël, et sur son dos. On découpe Jérusalem, on découpe Israël, on marque les oranges, les dattes et les tomates dans les supermarchés et après on continue à faire la fête dans les cafés et restaurants parisiens.

   Messieurs et mesdames, Israël n’est pas à vendre, les juifs ne sont plus les juifs du ghetto et ceux qui pensent imposer leur politique et décisions à l’Etat d’Israël se trompent d’époque. Nous avons inventé les drones, nous avons la meilleure armée du monde, plus de prix Nobel que toute l’Europe réunie, mais surtout, surtout, ne pensez pas qu’en sacrifiant Israël, en le découpant comme vous avez découpé les peuples d’Afrique et d’Asie, qu’en offrant nos lieux saints aux islamistes et autres salafistes, vous aurez la paix chez vous. Pas du tout, c’est tout le contraire. En vous trompant d’ennemis, vous vous trompez d’alliés, et surtout vous encouragez les terroristes dans le chemin de la haine et de la violence chez vous, chez nous et partout.

   Il est encore temps de faire marche arrière monsieur Hollande. Ce sera votre plus belle décision de fin de mandat.

Partagez sur
Réagir

Aucun commentaire pour l'article "Bouc émissaire"

Powered by Edreams Factory